Portraits de Montréal | Portraits of Montreal

  • À propos
  • Archives
  • Facebook
  • Instagram
  • Vimeo
  • "Ce qui est le plus dur dans ce job c’est de rester debout ici. Mais ça va, je m’occupe des tâches ‘légères’, je ne descends pas en bas installer la fibre. Les odeurs peuvent être difficiles, et c’est assez étroit."
    "Mais au moins il n’y a pas de rats !"


    "The hardest part of this job is to keep standing here. But it’s alright, I take care of the ‘light’ tasks, I don’t go down there to install the fiber. The smells can be bad, and it’s pretty narrow."
    "But at least there are no rats!"

    "On travaille ensemble, on vit ensemble et on a un enfant ensemble. On est ensemble 24h/24 et 7j/7. Ce que je préfère chez elle c’est son grand cœur, sa générosité et sa patience. De la patience elle en a eu beaucoup ces derniers temps : elle a accouché en janvier, et elle a fait un AVC quatre jours plus tard. Elle a été paralysée pendant deux mois mais elle s’est battue et aujourd’hui elle a quasiment complètement récupéré. Dans le même temps j’ai perdu ma mère… On a eu une bonne année à date ! Mais on vit l’un pour l’autre, c’est ma raison de vivre."


    "We work together, we live together and we have a child together. We’re together 24/7. What I like the most about her is her big heart, her generosity and her patience. And she’s had a lot of patience these last few months: she gave birth in January, and had a stroke four days later. She’s been paralysed for a couple of months but she fought and today she’s almost completely back to normal. In the same time I lost my mother… We’ve had a good year so far! But we live for each other, she’s my reason to live."

    "Ça fait 43 ans que je travaille ici, je fais de la maintenance, du nettoyage, tout ça. Il y a toujours quelque chose à faire : aujourd’hui c’est de la peinture. C’est un bon métier."


    "I’ve been working here for 43 years, I do maintenance, I clean, those sort of things. There’s always something to do: today it’s painting. It’s a good job."

    Her daughter was standing next to me, so I asked her:
    "What is the best thing about your mom?"
    Mom: “Oh, I want to know what she has to say.”
    "She’s very loving. And she likes adventure."
    "Did you go on adventures together?"
    "Well this is an adventure. We drove here from New York, stopped in Lake Placid…"
    "Went kayaking for the first time!"

    Sa fille était à côté de moi, donc je lui ai demandé :
    "C’est quoi la plus belle qualité de ta mère ?"
    Maman : “Oh, je veux entendre ce qu’elle va dire.”
    "Elle est très affectueuse. Et elle aime l’aventure."
    "Vous avez vécu des aventures ensemble ?"
    "Ben là c’est une aventure. On est venues ici en voiture de New York, on s’est arrêtées à Lake Placid…"
    "On a fait du kayak pour la première fois !"

    "Si tu devais te donner un conseil à toi-même plus jeune, qu’est-ce que ce serait ?"
    "Prends plus de temps pour penser à tes actes, surtout dans les relations amoureuses. Non pas que je regrette des choses, mais avec le recul, je me serais investie davantage. J’ai un garçon de 8 ans ; il voit son père et s’entend très bien avec ses autres enfants. Mais on est dans une société de relations ‘jetables’, et c’est important d’être dans l’instant et de ne pas se précipiter, surtout quand il y a un enfant en jeu. Il faut prendre son temps, et donner de la valeur à l’équilibre travail / famille. C’est ce que j’essaie de faire maintenant, avec mon copain et cette grande famille recomposée."


    "If you had to give your younger self a piece of advice, what would it be?"
    "Take more time to think about your actions, especially in relationships. Not that I regret things, but looking back, I would have invested myself more. I have an 8 year old boy; he sees his father and gets along very well with his other children. But we live in a society of ‘disposable’ relationships, and it’s important to be in the moment and not rush, especially when there’s a child involved. You must take your time, and give value to the work / family balance. That’s what I’m trying to do now with my boyfriend and this big blended family."

    Her: “It’s only our second date. We met like two weekends ago.”
    Him: “Right when you came to us, we were actually saying that we were really happy to be together. I like pretty much everything about her so far.”


    Elle : “C’est seulement notre deuxième date. On s’est rencontrés il y a peut-être deux fins de semaine.”

    Lui : “Au moment où tu es arrivé vers nous, on était en train de se dire qu’on était vraiment heureux d’être ensemble. J’aime pas mal tout chez elle jusque-là.”

    "Je donne des cours de tai-chi à des personnes un peu âgées. C’est bon pour eux, c’est au ralenti mais ça travaille tous les muscles. Ça fait 15 ans que je fais du tai-chi, et trois étés que je donne des cours. Mais je continue d’apprendre aussi, on n’arrête jamais d’apprendre le tai-chi. Oh il faut que j’y aille, je suis venue chercher mon copain à la job mais il ne sait pas que je suis là !"


    "I give Tai-Chi classes to people of a certain age. It’s good for them, it’s slow but it makes all muscles work. I’ve been doing Tai-Chi for 15 years, and giving classes for three summers. But I also keep on learning, you never stop learning Tai-Chi. Oh, I’ve got to go, I came to pick up my boyfriend at work but he doesn’t know I’m here!"

    "Ce qui me passionne dans la finance de marché, c’est d’aider les gens ‘faibles’. Entendez par-là les gens qui ont un produit physique à vendre mais qui n’ont pas accès à la bonne information parce qu’elle est trop compliquée ou abstraite ; elle les effraie. C’est l’image que les marchés financiers ont aujourd’hui et mon défi c’est de guider ces gens, de leur montrer que c’est un outil puissant qui peut les aider à développer leurs affaires et à vendre leurs produits à un prix équitable. En ce moment, on cherche à lever plusieurs millions pour aider des petites coopératives dans ce sens."


    "What drives me in the financial markets, is to help the ‘weak’ people. By that, I mean people who have a physical product to sell but who don’t have access to the right information because it’s too complicated or abstract; it frightens them. That’s the image that the financial markets have today and my challenge is to guide these people, show them that it’s a powerful tool that can help them develop their business and sell their products at a fair price. Right now, we’re trying to raise several millions to help small cooperatives in that way."

    "My husband and I both have another t-shirt that says ‘Growing old is mandatory, growing up is optional.’ I refuse to grow up. I’m not your serious adult, I’m not interested in business, I get frustrated with politics, I just don’t wanna play those games. So I hope I never grow up, and my husband still likes to try to find excuses to go play in toy stores. And we’re very proud of the fact that we’ve produced a daughter who is very much in the same state of mind."


    "Mon mari et moi avons tous les deux un autre t-shirt qui dit ‘Vieillir est obligatoire, grandir est optionnel.’ Je refuse de grandir. Je ne suis pas une adulte sérieuse, je ne m’intéresse pas aux affaires, je suis frustrée par la politique, je ne veux simplement pas jouer à ces jeux-là. Donc j’espère ne jamais grandir, et mon mari aime toujours trouver des excuses pour aller jouer dans des magasins de jouets. Et on est très fiers d’avoir mis au monde une fille qui est dans le même état d’esprit."

    "Je suis sommelier. Ce qui m’attire là-dedans c’est l’harmonie entre les forces de la nature et le savoir-faire de l’homme, pour créer un des plus beaux produit au monde. Le savoir se transmet souvent de génération en génération. Mais au bout du compte c’est la nature qui a le dernier mot : s’il grêle au mauvais moment c’est toute la récolte qui est perdue."


    "I’m a sommelier. What appeals to me about it is the harmony between the forces of nature and the know-how of man, to create one of the most beautiful products in the world. The know-how is often passed on from one generation to the next. But in the end, nature has the last word: if it hails at the wrong time, the whole harvest is lost."

    12345Newer   →